Clarisse qui avait peur des adultes

Publié le par Muse

Suite de  L'enfant à la gavroche

 

Dans la soirée j'en parle à Mel et je lui demande si elle-même, elle ressent toujours la petite fille, elle me dit que "oui" elle est présente, lorsqu' elle se lève la nuit, elle a peur, elle l'a ressent.

Je lui propose de m'aider à rentrer en contact avec elle.

Elle accepte.

Nous nous installons, toujours pareil, nous préparons cette communication au mieux, car sincèrement cela me déplait de me servir d'elle, mais bon pas le choix, je suis à ses cotés.

Nous nous installons.

Je lui demande d'écrire tout ce qui lui passe à l'esprit

Elle écrit :

- Clarisse

- pomme

- confiture

- animaux

- peur

- triste

- champ

- mur de pierre

- chien "Dagobert"

 

Elle dessine une fleur (peut être une marguerite)

 

- chat "Félix"

- papa

- dame

- feu

- reste

- méchante dame

- septembre

- rouge

- vieille et méchante (femme)

 

Suite à cela, je lui dis de rester concentrer et je lui pose des questions.

Je lui demande pourquoi je ne la ressens pas

 

Mel me dit :

"elle a peur de toi"

"elle est seule, triste, et elle a peur ou elle l'est "

Je lui demande si elle voit la lumière

" elle voit un petit point, mais elle a peur"

les questions s'en suivent, je comprends que cette petite fille a peur de moi, peut être dans son souvenir une femme l'avait terrifié, elle s'appelle Clarisse, elle a 6/7 ans, elle est blonde, elle porte une jolie robe bouffante avec un genre de tablier, elle avait peur apparamment des adultes, des femmes surtout, une femme devait la terrorisée de son vivant, je comprends mieux pourquoi elle s'est senti plus à l'aise auprès de Mel, au fur et à mesure j'arrive à la visualiser, l'image se forme, je vois une petite fille assise dans le noir, elle a quelque chose dans les bras.

Mel me dit que c'est un petit chaton, mais je ne suis pas sur de ce que je vois, je ressens où elle est dans la pièce, elle est assis au sol, je lui parle pendant un petit moment, je sais qu'elle m'écoute, avec Mel nous frissonnont toutes les deux, c'est très intense ce moment partagée, je me sens triste.

Est ce que ce sont les émotions de "Clarisse" que je ressens?

 

Je sens que c'est le moment. Je me sens très concentrer.

Pour la 2ème fois je me positionne en position "lotus" sur mon canapé et je demande de l'aide.

Je continue à lui parler, je ressens qu'elle prend confiance en moi, elle continue à m'écouter, je la dirige vers cette lumière qui lui fait si peur. Elle n'ose pas, mais petit à petit je la sens qu'elle est prête.

Je commence à la visualiser sur un chemin de lumière, tout est sombre autour d'elle sauf ce magnifique chemin, elle commence à l'emprunter, je lui dis que je reste à ses cotés, je ne la quitte pas des yeux, elle me dit qu'il y a quelques choses qui lui fait peur sur ce chemin, je peux deviner ou visualiser le long du chemin des deux cotés des milliers de bras qui s'agitait, je pense sans en être sur que ce sont des âmes errantes qui sont bloqués dans le bas astral, qui sont peut être attirer par le chemin de lumière!

Je la rassure et je la vois partir, elle avait en main une poupée de chiffon peut être, je n'en suis pas sur. Elle me dit "merci" et là des larmes ce sont écoulées sur mon visage, une sensation de libération.

Je me sens bien, je me sens heureux, je reste encore dans mes doutes de ce qui s'est passé.

Suis-je vraiment une illuminée?

Un trop plein d'imagination?

 

Dans tout les cas, peu importe c'est très fort comme sensation.

Quelques jours plus tard, je me repositionne face à l'homme qui est encore présent. 

 Que dois-je faire?

Je me renseigne.

Comment trouver sa femme?

Pareil, je décide de reprendre mon crayon et mon papier, je comprends que dans le bas astral, il existait des sous plan, ce qui expliquerait la raison pour laquelle l'homme ne trouve pas sa femme.

Je l'appelle, je la ressens.

Cette femme m'envoie des images, je la vois courir une nuit, je vois un petit chemin, des hautes herbes et de l'autre coté, un mur de pierre, je la sens terrorisé, comme si elle était poursuivit, elle a peur ... je peux comprendre que ses derniers moment ont été dramatique, mais il faut passer à l'étape suivant.

J'ai mis plusieurs jours à les réunir, je ne sais pas si vraiment ils ont rejoint la lumière, mais je les ai vu main dans la main avec énormement de lumière autour d'eux, j'ai donc supposé qu'il avait enfin quitté notre plan.

Suite à cela, Mel les jours qui ont suivit, m'a dit qu'elle n'avait plus peur dans le noir, elle n'avait plus cette sensation d'être observé.

Je doute toujours un peu sur ce qui s'est passé, mais je réalise que ce que j'ai pu ressentir était vraiment réel, je ne l'oublierai jamais.

 

portrait de petite fille

 

 

 

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article