Le chat et la médiumnité

Publié le par Muse

J'ai toujours eu une passion pour les chats depuis ma tendre enfance, ma mère étant allergique ou n'aimait pas ses petites bêtes, "il était hors de question d'avoir un tel animal à la maison". J'attendais avec hâte d'aller chez mes grands parents pour avoir ce lien si passionnant avec eux, cet animal m'intriguait, je ressentais cette perception qui nous dépassent. Je m'étais toujours fait cette promesse d'avoir un chat le jour ou je vivrais chez moi.

Il m'a fallu attendre quelques années pour adopter mon premier chat, cétait une femelle, je l'ai prénommé BIANCA ayant une fourrure entièrement blanche avec seulement le bout des pattes , la queue et deux tâches noires en dessus des yeux, cela lui donnait une impression qu'elle avait des sourcils, elle était de nature très joueuse, très caline, curieuse et ne craignait pas les chiens.  Malheureusement, nous avons retrouvé son corps lorsqu'elle avait 10 mois, on l'avait empoissonné! j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Deux mois après cette perte, j'ai décidé de prendre une nouvelle pensionnaire, une femelle également, un chat tigré, de nature craintive et sauvage,  un lien étrange s'est faite entre nous dès le premier contact, moi seul n'existait à ses yeux!

Je l'ai prénommé "Roxy".

Lors du déménagement dans cette maison hantée,  Roxy n'a pu nous rejoindre seulement un mois après l'emménagement, en Octobre. Roxy était une chatte toute petite, elle ne faisait que 3.5 kg, elle était en très bonne santé. Durant ses mois de hantises, Roxy voyait les entités dans la maison, elle les scrutaient souvent dans les coins au plafond, il arrivait qu'elle grogne comme si elle avait peur, elle restait maître comme un protecteur, elle se positionnait toujours à des endroits stratégiques où elle pouvait dominer les lieux, toujours en hauteur, sur une poutre très souvent.

Elle dormait sur mon corps (souvent sur mon dos) comme si elle voulait me protéger! Je voyais son regard qui fixait ce que moi je ne voyais pas, mais je savais!

Les mois ont passé, mais malheureusement elle s'est épuisée par cette maison, elle a perdu 1/3 de son poids, j'ai dû prendre la décision de l'emmener chez le vétérinaire, elle était très malade.

Je l'ai laissé partir en paix, elle a fait merveilleusement son travail en nous protégeant le mieux qu'elle a pu.

Cet article est un hommage pour elle et pour tout ses chats qui nous accompagnent un moment de notre vie.

Le chat et la médiumnité

Compagnon de nombreux humains, le chat tient sa place dans de beaucoup de foyers. Apprécié pour sa malice, sa facétie mais aussi son indépendance et son caractère à lui, le félin a pourtant une particularité que peu d’autres espèces animales ont.

Dans l’ordre immuable de l’univers où chaque chose à sa place, chaque effet à sa cause et chaque cause à sa raison, quel peut-être alors la place du chat ?

La logique voudrait que la cohabitation du chat avec les hommes surgit lors de l’agriculture afin de protéger les récoltes des souris.

Les Egyptiens vouent un véritable culte aux chats à tel point que des momies de ces animaux sont retrouvés aux côtés de celles de leurs maîtres. Pour eux, le chat était l’incarnation de la déesse de la fécondité et de l’amour maternel.

La dispersion de l’animal sur l’Europe est du fait des Romains qui sont passionnés par cet animal.

Au Moyen-âge, Mahomet est sauvé de la morsure d’un serpent par un félin.

Au même moment, il est torturé en Europe chrétienne pour être l’annonciateur du mal par le fait que ses yeux brillent dans le noir.

C’est le reflet, paraît-il, des flammes de l’Enfer. Il possédait neuf vies et est l’apanage des sorcières.

Au Japon, il est un porte bonheur en mettant sa patte derrière l’oreille. Mais alors, où est l’utilité des chats ?

Ils dorment, mangent, ronronnent et sont paresseux. Pourtant, le chat possède cette faculté quasi unique de supprimer les énergies « négatives » (au sens polarité du terme) de nos corps. Ils se collent à nous quand nous dormons afin d’absorber nos stress, nos angoisses, nos craintes, nos regrets dont notre corps se décharge la nuit.

De plus, ils veillent à notre sommeil en chassant les « esprits indésirables » voulant nous parasiter. Si à un moment, un chat ne veut pas entrer dans une pièce, alors, conseil, n’y allez pas !

Soyez aussi attentif au comportement de votre compagnon quand des personnes viennent vous rendre visite. Nos amis les chats sont des guérisseurs. Leur ronronnement, qui reste encore à ce jour un mystère pour la science, agit sur nous comme un antidépresseur naturel.

Combien de personnes dites âgées ont sur leurs genoux un chat qu’ils caressent et qu’ils aiment ?

Car oui, le chat aime son maître, à sa façon mais qui est tout aussi profonde et authentique. Et ne croyez pas qu’il reste à vos côtés juste parce que vous lui donnez à manger, il s’agit là de votre devoir envers lui, envers ce qu’il fait. Ils sont en quelques sortes des messagers dans nos vies, lorsque nous les croisons, lorsque certains s’invitent chez nous. Il est le compagnon de solitude de ceux qui, rentrant chez eux, ont un miaulement en guise de bienvenu.

Et ne dérangez pas un chat qui dort… Il n’est pas paresseux ! Tout comme nous, il a besoin de sommeil pour se « décharger » de la négativité absorbée tout au long de la journée. Les chats voient ce que nous ne voyons pas, perçoivent ce que nous ne percevons pas. Alors, même si parfois vous avez cette impression qu’il se comporte comme votre maître, qu’il soit fier, indépendant, caractériel, n’oubliez pas qu’il est dans votre vie pour une raison particulière.

Le message du chat peut-être que la meilleure façon de profiter de la compagnie des autres est de toujours conserver son indépendance.

Texte anonyme

Publié dans Médiumnité

Commenter cet article