Le karma

Publié le par Muse

 

karma.jpg

 

Le Karma est le moyen de la loi d’Evolution.

C’est à l’aide du Karma que l’âme va suivre le chemin qui lui a été tracé.

Il est difficile, car il faut maîtriser les instincts, afin de conduire la matière à un état de plus en plus subtil et aider ainsi à son Evolution.

Cela demande bien des vies.

Dès l’apparition de l’homme sur la terre une longue suite de transformations va commencer.

L’âme, profondément liée au corps, va suivre ses lois.

Se nourrir et durer seront ses impératifs, et pour cela tous les moyens seront bons.

Cruelles, brutales, les âmes ne trouvent que dans la vie terrestre la force qui les contraint à avancer et leur séjour dans l’au-delà est très court.

L’Evolution, portant sur des sentiments instinctifs et violents, est, au début, accélérée.

La densité des âmes ne leur permet pas de dépasser le pourtour de la terre.

Elles sont guidées par des forces qui les amènent à se réincarner rapidement.

Le jugement est sommaire et, comme l’état ambiant est affreux, le choix des vies est restreint.

L’homme doit être broyé par des forces impitoyables afin d’être débarrassé peu à peu de l’épaisse gangue de matière où s’ensevelit son âme.

Apeuré, inquiet, il tue pour subsister (triste loi qui est toujours la nôtre).

Il tue pour se défendre et ses progrès sont lents.

De ces vies atroces et courtes nous ne parlerons que peu.

Embryon de conscience, embryon de cerveau ne permettent pas l’exercice de cette loi de Karma comme nous l’entendons aujourd’hui.

Elle joue cependant, car, si le Karma est la loi des conséquences, il est aussi une loi d’équilibre.

Outre l’Evolution des âmes qu’elle assure, elle est un contrepoids aux pensées et aux actes humains ainsi qu’aux vibrations qu’ils créent.

Cette loi permet de sauver de la destruction les âmes et la terre, et même le Cosmos tout entier, car l’équilibre doit être partout pour que tournent les Soleils et se continue la Création.

Peut-on imaginer ces vibrations de violence, d’avidité, d’égoïsme émises par les hommes primitifs sans penser à la force explosive qu’elles représentaient et que venaient compenser et la souffrance individuelle et des décharges terrifiantes des forces cosmiques.

 

Le-Karma-et-le-monde-causal-.jpg

 

La face de la terre se transformait constamment sous l’influence de ces forces, exigeant des âmes des efforts constants d’adaptation.

Pour l’instant, le développement de l’humanité étant ce qu’il est, c’est par des cataclysmes que s’équilibre la terre, face aux vibrations émises par les hommes.

Enfin, après des vies et des vies, une lueur va s’éveiller dans les âmes.

Une douceur est venue d’une compagne de vie et de chasse qui partage les dangers et les proies.

Cette lueur est le premier signe de l’éveil de l’âme au sein de cette matière épaisse et dure.

Toutefois elle reste bien pâle, car l’homme est uni encore à une force élémentale et instinctive qui le domine.

Mais la vie invisible va devenir plus longue, car ce sentiment d’attachement crée une force qu’il retrouvera dans l’au-delà.

Elle lui permettra d’être en contact avec des guides qui l’aideront.

A mesure que l’âme évoluera, qu’elle deviendra plus riche de sentiments, ses vies terrestres se nuanceront de plus en plus et une nouvelle phase de l’Evolution humaine commencera.

La douceur du foyer se précisera, se fixera; les enfants en deviendront partie intégrante, créant la tribu, source d’Evolution nouvelle.

Enfin une lueur vraiment humaine surgira de cette âme.

Dès ce moment, d’autres plans s’ouvriront; l’aide viendra de plus en plus abondante, et la loi du Karma commencera à jouer sur le plan individuel.

Cette loi du Karma, loi des conséquences et loi d’équilibre, est absolument mécanique et s’applique avec rigueur, car elle est en puissance dans la loi de Création.

Si nous la considérons en elle-même, elle est sans atténuation ni rémission, car elle ne requiert, pour être appliquée, aucune force extérieure à l’âme.

Nous devons rappeler ici ce fait que chaque acte, chaque pensée, chaque parole est vibration, et que, ainsi, rien de ce qui a été fait, pensé et dit par l’homme ne se détruit, sauf par l’émission de vibrations contraires annulant les premières.

Chaque vibration est liée par un caractère particulier à celui qui l’a émise, et c’est donc par lui qu’elle devra être détruit.

Toutefois une interpénétration des âmes se fait par l’Amour qui les unit.

C’est pourquoi les prières faites pour les autres, les intercessions particulières ou générales peuvent avoir des effets favorables sur un Karma individuel ou collectif.

Il est enfantin de penser à une réparation individuelle des torts causés, car la complexité des destins est grande et l’acte, mauvais en soi, a pu être pour celui qui l’a subi une aide et non un tort sur le plan spirituel.

C’est à l’âme qui a décidé et accompli cet acte que le tort a été causé.

Il importe donc peu que s’adresse à celui qui a subi une peine la réparation nécessaire puisqu’il s’agit moins d’un rachat que de l’annulation de vibrations nocives, et de la transformation de l’âme devenue incapable de concevoir et d’accomplir cet acte.

Elle a, du reste, en elle une force innée qui l’informe et guide vers son but définitif et lui permet d’émettre des vibrations contraires à celles qui lui sont habituelles.

Par quelle voie cette transformation va-t-elle s’accomplir ?

Par la souffrance d’abord et par des retours douloureux à la vie matérielle.

Le Karma ne s’exerce pas seulement sur les individus.

Il a son effet également sur les peuples et sur les races, car c’est à travers toutes les conditions où se développent les âmes que le Karma a ses effets et il faut bien dire que cette loi, infiniment complexe, ne peut être étudiée que théoriquement, car individus, peuples et races sont si étroitement mêlés qu’un enchaînement très compliqué forme le Karma de chacun.

Il serait imprudent de ramener à la mesure humaine ces Lois prodigieuses qui permettent l’équilibre de l’Univers tout entier.

Ne considérer le Karma que sous l’angle humain c’est fausser irrémédiablement les données du problème.

Une étroite solidarité unit, non seulement la Création, mais tout l’Univers.

Chaque système solaire est comme une entité qui se trouve agir et exister au même rythme et qui a aussi son Karma.

Ainsi, de groupe en groupe, de monde en monde, s’étend la fraternité des Créations du Divin.

S’il faut se limiter à l’étude des conditions de la vie terrestre, il faut aussi savoir que cela n’est qu’une très petite partie du problème.

Il n’est pas surprenant qu’ainsi mutilé il apparaisse parfois bien puéril.

 

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article

Al 29/12/2012 11:18


Vous avez décidé de publier mes commentaires mais pour celui la je tiens à dire une chose importante, je viens de lire l'histoire de GLORIA POLO qui est revenu de l'enfer et cela nous dit que la
moindre petite chose que l'on peut faire et que l'instant d'après on oublie peut avoir de plus grande conséquences que l'ont croit.


Je suis sûr qu'au plus profond de moi meme j'ai été choqué par la loi du karma et surement plus d'une fois comme tous les autres ce qui fais que je n'ose partager des choses sensibles de peur
d'avoir le retour du baton, et je peux vous dire que quand ça commence on finit par ne plus vouloir 'faire' ni 'agir'


J'ai lu que pour ne pas subir le karma il fallait partager indirectement, en gros j'imagine que c'est aux autres de faire le premier pas ce qui compte c'est que c'est disponible, cela a
énormement de ramification.


Alors comme vous le voyez une fois qu'on est submergé par le karma encore et encore on veut abandonner donc faudrait-il accepter nos imperfections et celle de tous les autres, cela permettrait
qu'il n'y est effectivement que des leçons, les leçons sont vraiment libération c'est l'antithèse de la dissolution qui est aussi libération puisqu'on ne cesse d'avancer et quand on est arrivé
tout en haut (qu'il ne reste que la conscience du 7ème chakra) on accepte de tout perdre et recommencer de zero comme à chaque reincarnation.


Et la chose que je voulais aborder et ajouter c'est à propos de Christ, l'esprit du soleil donc dans mon message précédent je fais un peu peur mais c'est mon état actuel d'avoir peur puisque vous
voyez tous les écrits spirituels sont pour la mort de l'ego et la personnalité, ces consciences qui font que nous sommes pleinement humains.


Tandis que le karma fera que sur une durée équivalent à des millions d'années nous deviendront des êtres parfait et magnifique, et ceux qui choisissent de servir le christ en abandonnant leur
libre-arbitre, l'evolution veulent devenir parfait ici et maintenant pour l'éternité mais il feront au prix de leur conscience.


Donc ce que je comprends actuellement c'est que si nous étions une humanité pleine de connaissances dans tous les domaines (métaphysique ou matérialiste il faut faire un choix) tout serait
différent, l'homme agirait différemment puisqu'il 'saurait' les causes les conséquences, il deviendrait très intelligent dans sa tête.


Christ ou Lucifer? Le coeur ou la tête? Un corps pure et lumineux ou une conscience pure et épurée?


Vous savez j'avais lu que les chrétiens à la fin des temps seront chatiés et maintenant je comprends pourquoi, le christ spiritualise la matière et qui veut voir sa planète disparaitre alors
qu'il en à besoin pour son évolution?


 

Al 29/12/2012 03:53


Je me permet un petit commantaire.


L'ame le corps l'esprit sont des mauvais termes dans le sens où c'est une vision matérialiste subtile certes.


Ce que vous appelez âme est en fait un complex de corps et une conscience. Je pense qu'à l'heure actuelle vous devez approfondir cela et decortiquer, les écrits passés était utile dans leur temps
mais aujourd'hui il nous faut aller plus loin.


Donc j'ai eu le même problème quand je me suis 'éveillé' tout le monde parle de l'âme mais personne sais ce que c'est, donc je vais en dire un peu plus.


l'âme réellement c'est le corps astral, le corps mental et le corps causal.


Le plus important c'est de savoir que ces corps ont toujours existé en potentiel il manquait plus qu'une conscience pour l'utilisation (très important) en prendre posession et on peut dire même
controler, ce sont les différentes sphères autour de la planète, c'est la matrice.


C'est la conscience qui compte, qui s'est formée et accumulée de vie en vie et qu'on appelle la matière (qui est de la lumière enfermée comprimée). Voilà donc nous devons sortir et libérer la
conscience de la matière, le corps et tous les corps de l'ame et de l'esprit ne sont pas important, le corps n'est pas conscience, c'est vraiment une conception nouvelle et moi même j'en suis
stupéfait. Il faut absolument que les éveillés ne tombent pas dans la conscience endormie du materialiste pour qui la conscience est organique, que la pensée viens des neurones, n'importe quoi.
Le cerveau est un outil qui doit servir la conscience et pas l'inverse, alors biensûr c'est horrible quand la conscience est éveillé on peut plus vivre comme un endormi.


Et la question est comment agglomerons nous de la conscience dans cette vie, d'ou vient-elle? Pour nous en incarnation elle vient de nos aliments, la nourriture, pas de l'energie, pas du soleil
(choisir le soleil plutot que la planete terre c'est choisir la mort, l'anhilation de sa conscience, le soleil mange la cosncience)


Quand nous mangeons des animaux nous absorbons leur conscience enfin celle qui est materialisé mais il est évident que la conscience lorsqu'elle est active s'infiltre encore plus dans l'organisme
et en un sens elle s'en sépare.


La tendance spiritualiste est d'etre végétarien, ils ne constituent pas une conscience et on peut se demander si justement ils ne nous guident pas vers un chemin tragique du fait qu'ils aient
choisi pleinement d'etre juste un corps sans possibilité d'intelligence en nous racontant leur salade de channeling venant de la lumière qui n'est rien d'autre que la lumiere solaire.


 

Muse 29/12/2012 05:40



En effet c'est plus complexe, mais je vous avoue que je ne suis pas là pour donner des cours simplement pour avoir une ouverture plus simple.


Je publie votre commentaire que je trouve toutefois fort intéressant.


Merci.


Toutes mes amitiés.